Coronavirus : les pays de l'Union européenne trouvent un accord pour une réponse économique commune face à l'épidémie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Coronavirus : les pays de l'Union européenne trouvent un accord pour une réponse économique commune face à l'épidémie
©LUDOVIC MARIN / AFP

Tournant dans la crise ?

Coronavirus : les pays de l'Union européenne trouvent un accord pour une réponse économique commune face à l'épidémie

Les ministres européens des Finances sont parvenus dans la soirée de jeudi à un accord sur une réponse économique commune face au Covid-19.

Le ministre français de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire s’est exprimé sur la décision commune prise à l’issue de nouvelles réunions ce jeudi soir dans le cadre de l’Eurogroup. Bruno Le Maire a salué un "excellent accord" incluant "500 milliards d'euros disponibles immédiatement" et "un fonds de relance à venir".

Les ministres européens des Finances ont été en mesure, dans la soirée du jeudi 9 avril, de parvenir à trouver un accord sur une réponse économique commune face au coronavirus. 

Un terrain d'entente a finalement été trouvé avec les Pays-Bas qui bloquaient les discussions depuis mardi. 

Selon Bruno Le Maire, "L’Europe décide et se montre à la hauteur de la gravité de la crise [...] Chacun a été très marqué par les 16 heures de négociations de la nuit derrière. Passées l’émotion et la fatigue, chacun a vu qu’il n’était pas possible de continuer comme ça. C’était soit un accord, soit un risque de dislocation européenne".

D'après des informations de Ouest-France, l’Allemagne, la France, l’Italie, l’Espagne et les Pays-Bas sont parvenus à un accord sur un plan de soutien de 540 milliards d’euros proposé pour faire face aux conséquences économiques de la crise du coronavirus dans la zone euro. Les pays se sont notamment entendus sur la question des conditions d’accès aux lignes de crédit du Mécanisme européen de stabilité (MES). Les Pays-Bas auraient renoncé à imposer des critères économiques spécifiques.

Cette solution devrait permettre de débloquer jusqu’à 240 milliards d’euros de prêts du fonds de secours de la zone euro. Un fonds de garantie de 200 milliards d’euros sera instauré pour les entreprises et jusqu’à 100 milliards vont permettre de soutenir le chômage partiel.

La question sensible des coronabonds, destinés à soutenir l’économie à plus long terme après la crise, n’a pas été tranchée jeudi.

Les Italiens et les Espagnols ont eu le sentiment d'être abandonnés par l'Union européenne ces dernières semaines face au séisme sanitaire et économique engendré par le Covid-19 et suite au manque de solidarité, notamment de la part de l'Allemagne ou de la France. Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, a d'ailleurs présentée officiellement ses excuses au peuple italien récemment.    

Ouest France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !