Coronavirus : Emmanuel Macron s’entretient avec le pape François et les représentants des cultes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Coronavirus : Emmanuel Macron s’entretient avec le pape François et les représentants des cultes
©Alessandra Tarantino / POOL / AFP

Politique

Coronavirus : Emmanuel Macron s’entretient avec le pape François et les représentants des cultes

En pleine crise du Covid-19, le président de la République téléphonera aujourd’hui au pape François. Emmanuel Macron aura ensuite une audioconférence avec les représentants des cultes et des associations laïques.

Le président de la République s’entretiendra avec le pape François à 16 heures, avant de rejoindre les responsables religieux et laïcs en audioconférence, qu’ils rencontrent pour la seconde fois depuis le début de la crise du coronavirus. Cette réunion, qui se tiendra en présence du ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, aura pour objectif de réfléchir sur « la cohésion morale du pays face à la crise » et « les moyens de rebondir », a précisé l’entourage d’Emmanuel Macron.

A Pâques, le 12 avril, le pape François avait suggéré « de réduire » voire « d’annuler » la dette des pays pauvres, une proposition qui rejoint celle d’Emmanuel Macron d’annuler la dette des pays africains afin de leur permettre de mieux lutter contre la crise sanitaire. 

Devraient être présents le président de la Fédération protestante de France François Clavairoly, le président de la Conférence des évêques de France Éric de Moulins-Beaufort, le grand rabbin de France Haïm Korsia, le président du Conseil français du culte musulman Mohammed Moussaoui, le co-président de l’Union des Bouddhistes de France Olivier Reigen Wang-Genh ainsi et le métropolite orthodoxe Emmanuel Adamakis.

Ont également été conviés les représentants de la Fédération nationale de la Libre-Pensée, du Comité Laïcité République, de la Grande Loge de France, du Grand Orient de France Jean-Philippe Hubsch et de la Grande Loge féminine de France. Le directeur adjoint de l’École Normale Supérieure, Frédéric Worms, ainsi que la sociologue Laëtitia Atlani-Duault, membre du Comité scientifique mis en place par le chef de l’État étaient également présents à la première réunion.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !