Coronavirus : deux cas suspects découverts à Tours | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Deux hommes suspectés d'être atteints du nouveau coronavirus ont été hospitalisés à Tours.
Deux hommes suspectés d'être atteints du nouveau coronavirus ont été hospitalisés à Tours.
©Reuters

Suite

Coronavirus : deux cas suspects découverts à Tours

Les deux hommes hospitalisés auraient séjourné en Arabie Saoudite et seraient touchés par la même souche que celle qui a entraîné la mort du patient de Lille le 28 mai dernier.

Le Coronavirus (nCoV) refait parler de lui en France. Des sources médicales citées par France Bleu Touraine indiquent en effet ce mardi que deux hommes suspectés d'être atteints du nouveau coronavirus sont hospitalisés au CHRU de Tours en Indre-et-Loire.

 

France Bleu Touraine précise que ces deux hommes, qui sont les troisième et quatrième personnes touchées en France par le fameux virus, se sont rendu en Arabie Saoudite. La souche serait par ailleurs la même que celle qui a entraîné le décès d'un homme âgé de 65 ans le 28 mai dernier à Lille. Son voisin de chambre est toujours hospitalisé et se trouve "dans un état stationnaire" selon le CHRU de Lille.

 

Pour rappel, le virus en question se rapproche beaucoup du Syndrome respiratoire aigu sévère, plus souvent connu sous le nom de Sras. Ce dernier avait tué plus de 800 personnes dans près de douze pays il y a dix ans. S'il appartient à la même famille, le coronavirus est selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est "génétiquement assez différent". Comme le Sras, le coronavirus peut entraîner des infections des voies respiratoire basses (les poumons) importantes mais également de la fièvre. Contrairement au Sras, il provoque également rapidement une insuffisance rénale.

 

S'il n'a touché que deux personnes en France avant aujourd'hui, le nouveau coronavirus a affecté depuis le mois de septembre dernier 50 personnes dans le monde dont 30 sont mortes. C'est en Arabie Saoudite que la plupart des cas ont été enregistrés.

 

Lu sur L'Express.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !