Corée du Nord : Pyongyang lance une fusée, l’ONU se réunit en urgence | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Corée du Nord : Pyongyang lance une fusée, l’ONU se réunit en urgence
©Reuters

Provocation

Corée du Nord : Pyongyang lance une fusée, l’ONU se réunit en urgence

La dictature communiste prétend avoir lancé un satellite. La communauté internationale s’inquiète de la portée de ces roquettes.

La Corée du Nord a-t-elle bien envoyé un satellite dans l’espace, dans le cadre d’un programme spatial ‘’pacifique’’ ? C’est ce que prétend le régime de Pyongyang après le tir d’une fusée. Du côté des Etats-Unis et de la Corée du Sud, ce tir ressemble davantage à une nouvelle provocation et la preuve que le pays est désormais capable de toucher des cibles à longue distance, environ 10 000 km.  Il y a un mois, la Corée du Nord affirmait ainsi avoir effectué un nouveau test de bombe nucléaire. ‘’Les programmes d'armes nucléaires et balistiques de la Corée du Nord représentent une menace sérieuse pour nos intérêts - y compris la sécurité de certains de nos plus proches alliés - et menacent la paix et la sécurité dans la région’’ affirme un responsable américain. Même son de cloche pour la France qui évoque ‘’une provocation insensée’’ et réclame ‘’une réaction rapide et sévère de la communauté internationale.’’

Justement, le conseil de sécurité de l’ONU va se réunir en urgence de dimanche pour évoquer des possibles sanctions, bien que la Chine, principal allié de la Corée du Nord ait tenté de tempéré les critiques. La communauté internationale ne s’est d’ailleurs pas mise d’accord récemment sur de nouvelles sanctions. La réunion de ce dimanche pourrait bien n’être qu’un nouvel simple avertissement.
 

Lu le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !