COP21 : un accord attendu pour la mi-journée, Hollande présent au Bourget | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
COP21 : un accord attendu pour la mi-journée, Hollande présent au Bourget
©Reuters

Verdict ?

COP21 : un accord attendu pour la mi-journée, Hollande présent au Bourget

15 jours après le début des négociations, les ONG redoutent une solution a minima.

Bonne nouvelle : un accord a été trouvé. Mauvaise nouvelle : il ne s'annonce pas aussi ambitieux qu'espéré. Reporté d'un jour par Laurent Fabius, il sera finalement présenté à 11h30 et adopté dans la journée. Un nouveau retard de quelques heures pour des raisons "techniques" explique la présidence de la COP21, en fait des problèmes de traduction.

Toujours est-il qu'il sera bien sur la table mais son contenu reste un mystère. "La version antérieure du texte faisait mal à tout le monde mais il faisait bouger les choses" affirme l'écologiste Pascal Canfin sur Itélé. "Que s'est-il passé cette nuit entre les chefs des grandes puissances ? Ont-ils convenu de se faire un peu mal collectivement ou ont-ils repris leurs billes, on le saura dans quelques heures." Forcément, le risque d'un accord a minima est fortement redouté tant les tensions se sont ravivées la nuit dernière entre les producteurs de pétrole, les pays du nord et ceux du sud.

L'objectif de -1,5 degré ou -2 degrés a ainsi été vivement débattu sachant que cette différence peut être primordiale pour certains Etats en détresse comme les Iles Tuvalu. Le financement des pays du sud par ceux du nord, à hauteur de 100 milliards d'euros par an, pose aussi problème. Le gouvernement américain craint qu'un accord contraignant ne soit rejeté par son Congrès Républicain. François Hollande devrait se rendre au Bourget et peut-être y donner un discours.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !