Conseil de l'UMP : Sarkozy appelle à "sortir des idées du 19e siècle" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Conseil de l'UMP : Sarkozy appelle à "sortir des idées du 19e siècle"
©

En avant

Conseil de l'UMP : Sarkozy appelle à "sortir des idées du 19e siècle"

Après les divisions autour de la partielle du Doubs, l'UMP tient ce samedi son conseil national à Paris.

C'est la première fois que l'UMP réunit son conseil national depuis l'élection de Nicolas Sarkozy à la tête du mouvement. Si les esprits sont tendus dans le parti d'opposition, après les divisions autour de la législative partielle dans le Doubs, les thèmes choisis doivent permettre de débattre sans risquer l'empoignade : les cadres sont appelés à s'exprimer dans le cadre de trois tables-rondes sur la crise du système européen, la crise de l'Europe et celle des valeurs républicaines.

En début de conseil, Nicolas Sarkozy a appelé l'UMP à "débattre, parce qu'il y a des différences" en son sein. L'UMP a "la responsabilité de conduire le pays en sortant des idées des XIXe et XXe siècles, pour aller vers celles du XXIe", en réfléchissant notamment sur les questions de "santé, de protection de l'environnement, de la spécificité de nos paysages", a-t-il poursuivi.

Un peu plus tôt, Nathalie Kosciusko-Morizet, vice-présidente déléguée du parti, avait dénoncé "l'aveuglement, l'ignorance et le sectarisme" de la gauche au pouvoir. "Ils se disaient qu'il suffit que Nicolas Sarkozy s'en aille" pour mettre fin à la crise, mais "la crise est toujours là, aggravée par une idéologie pas adaptée au monde", a-t-elle ajouté. Selon NKM, sa famille politique "ne pourra pas revenir au pouvoir tant qu'elle n'aura pas défini ses valeurs".

Concernant les valeurs, justement, Nicolas Sarkozy a annoncé la tenue prochaine d'une "journée de travail" intitulée "Islam en France ou islam de France?".  "On ne peut pas continuer à utiliser le mot intégration, il faut utiliser le mot assimilation. L'intégration, c'est je viens comme je suis, je ne change rien à ce que je suis. L'assimilation, c'est on vous accueille tel que vous êtes mais vous adoptez la langue, la culture, l'histoire, le mode de vie du pays qui vous accueille", a déclaré l'ancien chef de l'Etat lors de la table-ronde sur les valeurs.

Lors de celle sur l'Europe, Bruno Le Maire a expliqué qu'il "y a beaucoup de raisons de désespérer de la construction européenne" Mais pas question de laisser cette question à Marine Le Pen : "La faillite pour tous, voilà le programme européen du Front national. La famille Le Pen, ce sont les Thénardier de l'Union européenne, ils critiquent la boutique mais ils en vivent !"

"Nous ne devons pas sortir de Schenghen mais si Schenghen ne change pas, nous ne pouvons pas y rester", a réagi Nicolas Sarkozy.

Lu dans Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !