Compte de pénibilité : une "triple peine" pour les entreprises, selon Pierre Gattaz | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Compte de pénibilité : une "triple peine" pour les entreprises, selon Pierre Gattaz
©

Epinglé

Compte de pénibilité : une "triple peine" pour les entreprises, selon Pierre Gattaz

Selon le patron du Medef, le dispositif sur la pénibilité est "très anxiogène", particulièrement pour les chefs d'entreprises qui ont 30 ou 40 salariés.

Selon Pierre Gattaz,  le dispositif sur la pénibilité inscrit dans la loi de janvier 2014, "est une énorme boîte de Pandore" et "une triple peine" pour les entreprises. Il est "très anxiogène", particulièrement pour les chefs d'entreprises qui ont 30 ou 40 salariés et est "d'une extrême complexité, totalement inapplicable en l'état", a affirmé le patron du Medef lors d'un point de presse ce mardi. Par ailleurs, le dispositif "va induire des augmentations de cotisations puisqu'il y aura des cotisations mutualisées d'une part" et des cotisations "individualisées par entreprises" d'autre part, a-t-il ajouté.

Aussi le patron des patrons veut-il un "adoucisse terriblement ce dispositif". "Qu'on se rencontre, qu'on discute pour voir comment on peut mettre en place ce dispositif - si on ne le supprime pas complètement, ce qui serait notre souhait - pour le transformer davantage en mesures de prévention", a-t-il suggéré. Selon lui, il faut "supprimer la fiche individuelle de pénibilité qui est totalement inapplicable". Le président du Medef, qui a déjà demandé un moratoire pour l'application du dispositif, a ainsi "salué" le fait que le Conseil de la simplification pour les entreprises "regarde ce dispositif pour le simplifier. Mais nous pensons que ce ne sera pas suffisant",a-t-il cependant déclaré. 

Le compte pénibilité doit entrer en vigueur le 1er janvier 2015. Il vise les salariés exposés à des situations difficiles ou des produits dangereux. Il devrait leur permettre de cumuler des points afin de se reconvertir, de travailler à temps partiel ou de partir plus tôt à la retraite.

Lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !