Comment François Hollande compte attirer les patrons étrangers | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Comment François Hollande compte attirer les patrons étrangers
©

Inventaire à la Prévert

Comment François Hollande compte attirer les patrons étrangers

Le Monde liste les 8 mesures que compte mettre en place le chef de l'Etat pour renforcer l'attractivité de la France aux yeux des investisseurs étrangers.

Comment Hollande compte-t-il renforcer l’attractivité du territoire aux yeux des patrons investisseurs étrangers ? Le Monde dresse un inventaire à la Prévert des mesures que le chef de l’Etat compte mettre en oeuvre, égrainées ce lundi lors du conseil stratégique de l’attractivité, auquel étaient invités une trentaine de chefs d’entreprises étrangères :

1. Mettre en place un "passeport talent"
Ce "passeport" permettra aux jeunes diplômés qualifiés, chercheurs, investisseurs, mandataires sociaux et travailleurs hautement qualifiés de rester quatre années sur le territoire.

2. Faciliter les voyages d’affaires
Les entrepreneurs étrangers qui viennent régulièrement dans l’Hexagone pour des raisons économiques pourront disposer d'un visa de cinq ans.

3. Améliorer l'accueil des étudiants et chercheurs étrangers
A partir de 2014, ces derniers bénéficieront d'une carte de séjour dont la durée correspondra à celle de leurs études.

4. Aider les start-up à s’installer
Pour faciliter l’installation des start-up en France, elles disposeront d'ici le mois de mars d’un interlocuteur unique pour toutes leurs démarches. Elles bénéficieront également d’une aide financière de 25 000 euros.

5. Simplifier les démarches douanières
François Hollande envisage deux axes : d’une part, dès la fin de l’année, les procédures en douanes seront dématérialisées, à l’import comme à l’export. D'autre part, en 2015, le régime de la TVA applicable aux entreprises importatrices sera simplifié.

6. Rassurer les entreprises sur la fiscalité française
Pour éviter les déconvenues au moment de payer leurs impôts, une entreprise française ou étrangère pourra valider avec le fisc les règles qui s'appliqueront à elle pour son investissement.

7. Alléger les démarches sociales
Dans la lignée du choc de simplification, l'exécutif a décidé de supprimer, en 2014, la déclaration préalable pour créer une entreprise en France par un investisseur étranger. Autre mesure de simplification annoncée : la mise en place d’une déclaration sociale unique, mensuelle et dématérialisée, permettant de traiter avec l'administration plus d'une trentaine de procédures concernant les salariés.

8. Créer France international entrepreneurs
Cette structure sera le résultat de la fusion entre l'Agence française des investissements internationaux et Ubifrance.

Lu sur lemonde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !