Comment la cause gay a séduit l'Amérique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Comment la cause gay
a séduit l'Amérique
©

Gay friendly

Comment la cause gay a séduit l'Amérique

Aux Etats-unis, jamais un mouvement de lutte pour la reconnaissance des droits n'a connu un succès aussi rapide que celui des homosexuels, estime un journaliste du Los Angeles Times.

"L'attitude des Américains vis-à-vis des homosexuels a radicalement changé en dix ans." C'est le constat que fait le journaliste du Los Angeles Times, Mark Barabak. Selon un sondage publié la semaine dernière, un peu plus de la moitié des Américains considère désormais qu'être gay est "moralement acceptable"ou que les couples de même sexe "devraient avoir le droit de se marier". "En 1996, quand Gallup a sondé pour la première fois la population sur les mariages homosexuels, 68 % des Américains y étaient opposés", rappelle Mark Barabak.


Comment expliqué un tel changement, alors qu'il a fallu plus de quarante ans pour qu'une majorité d'Américains juge acceptable le mariage entre personnes de couleurs différentes ? s'interroge Mark Barabak. Le président Obama a récemment pris position en faveur du mariage gay. Quelques jours plus tard, un stratège républicain, a prévenu son parti que s'opposer au mariage homosexuel les plaçaient à contre-courant de l'air du temps.

Certes, le mariage homosexuel reste interdit dans la plupart des Etats et les homosexuels ne jouissent pas de la même protection en matière de discrimination face à l'emploi et au logement que celle qui est accordée aux femmes, aux Latinos et aux Noirs, ajoute le journaliste. Mais les progrès restent "stupéfiants" et "le mouvement pour les droits des homosexuels a connu un succès remarquable à une vitesse sans précédent".

Les défenseurs de la communauté s'accordent à dire qu'il y a une raison qui prime sur toutes les autres pour expliquer ce changement : la proximité. "Les gens ont fini par comprendre que nous existions, précise Cleve Jones, militant de la cause homosexuelle depuis les années 1970. Ils travaillaient avec nous, ils nous connaissaient, des membres de leur famille étaient gays. Cela a démystifié la question et ils ont eu plus de mal à nous haïr à distance."

"C'était là une chose impossible pour les Noirs", explique Mark Barabak. "Les Blancs n'allaient pas s'apercevoir tout d'un coup qu'ils avaient des enfants ou des membres de leur famille qui étaient noirs", déclare Hunter Kenneth Sherrill, militant homosexuel de longue date. Les gays et les lesbiennes "naissent dans les familles hétéros, vivent dans des quartiers hétéros, vont dans des écoles hétéros et travaillent dans des entreprises hétéros. Une telle proximité est moins évidente entre communautés ethniques."

La culture populaire et les médias de masse ont, en outre, contribué à faire changer les mentalités, de même que les informations télévisées ont permis de faire avancer la cause du mouvement de lutte pour les droits civiques des Africains-Américains. A une - grosse - différence près : ce ne sont pas des images de chiens policiers lancés contre des innocents qui ont joué un rôle, mais les personnages gays et lesbiens sympathiques qui ont fait leur apparition en prime time à la télévision. 

Lu sur le Los Angeles Times

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !