Colère des policiers : les mesures annoncées par Bernard Cazeneuve | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Colère des policiers : les mesures annoncées par Bernard Cazeneuve
©Europe 1

Satisfaits ?

Colère des policiers : les mesures annoncées par Bernard Cazeneuve

Le ministre de l'Intérieur a présenté les moyens supplémentaires alloués aux policiers, pour une enveloppe de 250 millions d'euros.

Les policiers ont tapé du poing sur la table. Ils ont finalement obtenu des mesures du gouvernement. Le ministre de l'Intérieur a dévoilé un plan de sécurité publique, dont le coût est évalué à 250 millions d'euros et qui sera "présenté devant le Parlement à la fin du mois de novembre".

Légitime défense : "Les conditions d'évolution de la légitime défense vont de nouveau être examinées", a ainsi promis Bernard Cazeneuve.

L'outrage aux forces de l'ordre renforcé : "Le régime juridique de l'outrage sur personne dépositaire de l'autorité publique va être aligné sur celui de l'outrage à magistrat" a déclaré le ministre de l'Intérieur. Pour rappel, la peine maximale est de 6 mois de prison pour les outrages aux policiers, elle sera donc portée à une peine d'un an de prison.

Des mesures d'anonymisation : Désormais un policier ou un gendarme pourra demander à ce que son nom n'apparaisse pas sur la procédure judiciaire. Le port de la cagoule sera aussi autorisé dans "certaines interventions difficiles".

Des nouvelles armes et de nouveaux véhicules : l'équipement des forces de l'ordre sera remis à neuf avec des nouveaux flashballs ou encore des boucliers de protection contre les armes de guerre. "En 2017 ce sont 3 080 véhicules neufs qui seront livrés pour la police nationale et 3 300 pour la gendarmerie" a par ailleurs souligné Bernard Cazeneuve. Ils seront tous équipés d'extincteur. 

Des patrouilles renforcées : des patrouilles de trois fonctionnaires seront systématiquement mises en place dans les quartiers sensibles tandis que les gardes statiques devraient être suspendues et remplacées par des dispositifs techniques ou de sécurité privée.

Lu sur FranceInfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !