Nouvelle théorie sur le 11 septembre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
Nouvelle théorie sur
le 11 septembre
©

On refait le match

Nouvelle théorie sur le 11 septembre

Un scientifique norvégien pense qu'une réaction chimique explique la chute rapide des tours après les attaques du 11 septembre.

Pourquoi les Twin Towers se sont-elles effondrées aussi vite après avoir été percutées par deux avions de ligne le 11 septembre 2001 ? Un scientifique norvégien a sa petite idée sur le sujet. Christian Simensen estime qu'une réaction chimique s'est produite entre l'aluminium en fusion de la carlingue des avions et l'eau des systèmes d'arrosage des tours. Elle aurait provoqué des explosions secondaires qui auraient finalement accéléré la chute des édifices. 

En théorie, un mélange d'eau et d'aluminium est censé pouvoir provoquer une réaction chimique qui fait non seulement augmenter la température, mais entraîne aussi un dégagement d'hydrogène combustible.

Jusqu'ici, l'explication officielle de l'effondrement des tours liait l'effondrement des tours à la structure en acier des tours. La charpente métallique aurait fondu à cause de la température très élevée du fuel en combustion.

Christian Simensen ne propose pas une théorie contradictoire, mais complémentaire. Il explique que près de 250 explosions après une réaction chimique entre l'eau et l'acier ont été observées depuis 1980.

Lu sur Physorg

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !