Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe

Européennes 2019

Christophe Castaner lance la campagne de LREM pour les élections européennes à travers "la grande marche pour l'Europe"

En vue des élections européennes de 2019, le parti d'Emmanuel Macron lance ce samedi 7 avril "la grande marche pour l'Europe", rapporte L'Express. L'objectif : aller sonder les Français sur leurs attentes et leurs craintes vis-à-vis de l'Europe.

C'est à Fondettes, près de Tours (Indre-et-Loire), que Christophe Castaner a lancé ce samedi 7 avril "la grande marche pour l'Europe", indique L'Express. Accompagné de trois députés LREM d'Indre-et-Loire, le secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement est allé sonner à la porte des habitants pour les interroger au sujet de l'Europe et capter leur ressenti.

Selon Christophe Castaner, entre 30 000 et 40 000 "marcheurs" étaient mobilisés ce samedi pour parler d'Europe. "On a dans chaque département un responsable Europe qui organise les marches. Elles vont durer cinq semaines. Tous les questionnaires seront ensuite centralisés et analysés par le siège, à la fois par un traitement numérique mais aussi humain, questionnaire par questionnaire, car les questions ouvertes qu'ils comportent le nécessitent. Ensuite, on va enrichir le constat, le diagnostic, mais aussi le projet sur lequel on va travailler dans les mois qui vont suivre la grande marche", a-t-il expliqué.

"On est là pour écouter ce que les gens perçoivent de l'Europe. On n'est pas là pour dérouler notre projet mais essayer de comprendre pourquoi il y a un désamour, des doutes autour du projet européen", assure de son côté Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement. L'objectif final du parti au pouvoir est de "construire un projet européen fidèle à la réalité du terrain", selon Christophe Castaner.

L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !