Christophe Castaner et Didier Lallement font interdire la consommation d’alcool sur les quais de Seine à Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Christophe Castaner et Didier Lallement font interdire la consommation d’alcool sur les quais de Seine à Paris
©FRANCOIS GUILLOT / AFP

Déconfinement progressif

Christophe Castaner et Didier Lallement font interdire la consommation d’alcool sur les quais de Seine à Paris

La consommation d'alcool est dorénavant interdite dès ce mardi 12 mai sur les quais de la Seine à Paris, après des relâchements importants constatés lors du premier jour du déconfinement ce lundi, notamment au canal Saint-Martin.

Dans la soirée du lundi 11 mai, la police est intervenue au canal Saint-Martin où s’étaient regroupés de nombreux Parisiens en dépit des règles sanitaires et de distanciation sociale. De nombreuses images et des vidéos ont été rapidement relayées sur les réseaux sociaux. Des jeunes s’étaient notamment regroupés pour profiter d’un apéritif en ce premier jour "historique" du déconfinement. Les forces de l’ordre sont intervenues et ont dispersé les personnes présentes sur cette zone dans la soirée.

Après la diffusion de ces images, le ministre de l’Intérieur n’a pas caché sa colère sur les réseaux sociaux, dénonçant "l’irresponsabilité de certains comportements" :

"La réussite du déconfinement passe par la prudence et civisme de chacun". 

La préfecture de police de Paris a annoncé, dans un communiqué diffusé lundi soir, l’interdiction de la consommation d’alcool "sur les berges du Canal Saint-Martin et sur l’ensemble du linéaire des voies sur berges dans la capitale à compter du 12 mai".

Le préfet de Police de Paris, Didier Lallement "déplore d'avoir à prendre, dès le 1er jour du déconfinement, des mesures d'interdiction de consommation d'alcool sur la voie publique tant que le respect des consignes sanitaires n'est pas considéré par tous non comme une obligation mais comme un devoir".

CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !