Christophe Castaner annonce la mutation du commissaire en charge des opérations après la mort de Steve Maia Caniço | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Christophe Castaner annonce la mutation du commissaire en charge des opérations après la mort de Steve Maia Caniço
©LUDOVIC MARIN / AFP

IGA

Christophe Castaner annonce la mutation du commissaire en charge des opérations après la mort de Steve Maia Caniço

Lors d’une conférence de presse ce vendredi, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a dévoilé des éléments sur le rapport de l’inspection générale de l’administration sur la soirée de la Fête de la musique à Nantes.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a présenté le rapport de l'inspection générale de l'administration (IGA) sur la soirée de la Fête de la musique à Nantes (Loire-Atlantique) ce vendredi lors d’une conférence de presse place Beauvau. 

"Je tiens à la transparence, c'est un devoir. Ce rapport sera rendu public cet après-midi. L'objet de ce rapport de l'Inspection générale de l'administration n'est pas d'élucider la disparition de Steve. C'est à la justice d'apporter des réponses". 

Cette nuit de la Fête de la musique à Nantes a été marquée par la disparition et la mort de Steve Maia Caniço.

Lors de sa déclaration, Christophe Castaner a indiqué que le commissaire en charge des opérations allait être muté. Il sera dorénavant à un poste sans responsabilité de maintien de l'ordre.

"Les mesures prises par le commissaire divisionnaire ont manqué de discernement. Le commissaire divisionnaire en charge des opérations ne pourra plus exercer ses fonctions et sera muté dans l'intérêt du service sur un emploi sans responsabilité de maintien de l'ordre, dans l'attente des conclusions de l'enquête".

Franceinfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !