Christine Boutin condamnée à 5000 euros d'amande pour avoir déclaré que "l'homosexualité est une abomination" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Christine Boutin se serait défendue devant les juges en déclarant avoir "des amis homos".
Christine Boutin se serait défendue devant les juges en déclarant avoir "des amis homos".
©Reuters

Sentence

Christine Boutin condamnée à 5000 euros d'amande pour avoir déclaré que "l'homosexualité est une abomination"

L'ancienne présidente du Parti chrétien démocrate a été reconnue coupable de "provocation à la haine ou à la violence contre les homosexuels".

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi Christine Boutin à 5000 euros d'amende pour provocation à la haine. L'ex-ministre était jugée pour avoir déclaré : "l'homosexualité est une abomination". L'ancienne présidente du Parti chrétien démocrate a été reconnue coupable de "provocation à la haine ou à la violence contre les homosexuels", pour avoir dit que "l'homosexualité est une abomination", dans le cadre d'un entretien accordé à la revue "Charles" en 2014. "Je n'ai jamais condamné un homosexuel. L'homosexualité est une abomination. Mais pas la personne. Le péché n'est jamais acceptable, mais le pécheur est toujours pardonné", avait-elle déclaré dans cet entretien. Christine Boutin, qui se serait défendue devant les juges en déclarant avoir "des amis homos", devra également verser 4000 euros de dommages et intérêts aux associations Le Refuge et Mousse, qui viennent notamment en aide aux jeunes homosexuels rejetés par leurs familles.

Sur Twitter, Christine Boutin a annoncé qu'elle faisait appel :

Lu sur TF1.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !