Chômage : les chiffres de février publiés ce mercredi, nouveau coup dur pour Hollande avant le 2nd tour des municipales | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Chômage : les chiffres de février publiés ce mercredi, nouveau coup dur pour Hollande avant le 2nd tour des municipales
©

Mauvais timing

Chômage : les chiffres de février publiés ce mercredi, nouveau coup dur pour Hollande avant le 2nd tour des municipales

Selon de nombreux organismes spécialisés, les chiffres devraient repartir à la hausse.

"On ne l'a pas inversé, chacun le sait (...), c'est normal que les Français soient dans une forme de colère" a dit Michel Sapin mardi. Une analyse partagée par le gouvernement et de nombreux spécialistes. Les mauvais chiffres du chômage de 2013 ont assurément pesé sur le scrutin des municipales. Le désaveu des Français a été net, les socialistes au pouvoir ont pris une claque.

Et une seconde pourrait arriver dimanche si les chiffres du chômage de février dévoilés ce mercredi étaient encore négatifs.Fin janvier, 3,31 millions de demandeurs d'emploi sans activité étaient encore recensés en métropole, un nouveau record. Pôle emploi avait alors enregistré 8 900 nouveaux inscrits dans la catégorie A. De plus, l'embellie observée sur le chômage des jeunes depuis le printemps 2013 a, elle, marqué un coup d'arrêt, tandis que les seniors continuaient à payer un tribut de plus en plus lourd (+ 11,6 % d'inscrits en un an, une véritable explosion).

"Les réformes tardent à porter leurs fruits" disait mardi le ministre du Travail. Le gouvernement est donc conscient du chemin à parcourir pour convaincre les Français de l'efficacité de son action. Il mise désormais sur le pacte de responsabilité et ses 30 milliards de baisse des charges pour les entreprises, pour relancer la machine. Mais cela suffira-t-il ? Aucun organisme international ne fait le pari d'une véritable reprise de l'emploi en 2014, faute d'une croissance suffisamment vigoureuse.

Les économistes envisagent tout au mieux une stabilisation artificielle du chômage grâce aux emplois aidés. D'après l'Unédic (assurance chômage), 63 200 chômeurs sans activité supplémentaires devraient donc encore venir grossir les rangs de Pôle emploi en 2014. Les chiffres dévoilés ce mercredi soir ne devraient donc pas être très rassurants.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !