Centrafrique : près de 400 morts en trois jours | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Centrafrique : près de 400 morts en trois jours
©

Intervention militaire

Centrafrique : près de 400 morts en trois jours

Selon Laurent Fabius, le calme serait revenu à Bangui.

Selon un chiffre communiqué par Laurent Fabius, près de 400 personnes ont été tuées ces trois derniers jours à Bangui. Le ministre des Affaires étrangères affirme par ailleurs que le calme est désormais revenu au sein de la capitale centrafricaine. "Les opérations de désarmement (des ex-rebelles) de la Seleka vont commencer", ajoute-t-il.

"Notre rôle est clair et net, c'est d'abord un rôle sécuritaire. L'ordre a été donné de désarmer et de cantonner, nous le faisons avec les Africains de la Misca, la force africaine de l'Union africaine qui compte pour l'heure 2500 soldats dans le pays, explique le chef de la diplomatie française. Le problème c'est que certains (combattants de la Seleka) abandonnent leur treillis pour se mettre en civil, d'où la difficulté".

L'armée française a également commencé à prendre position dans le nord-ouest du pays. Des affrontements inter-religieux y éclatent régulièrement depuis le mois de septembre.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !