Les cellules de peau de patients cardiaques transformées en cellules pour le cœur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Les cellules de peau de patients cardiaques transformées en cellules pour le cœur
©

Avancée

Les cellules de peau de patients cardiaques transformées en cellules pour le cœur

Les cellules cardiaques créées par les chercheurs étaient au même stade de développement que celles d'un nouveau-né.

Des chercheurs ont réussi à transformer la peau de personnes atteintes de troubles cardiaques en cellules cardiaques justement, au même stade de développement que celles d'un nouveau-né. Il s'agit d'un premier pas vers ce qui pourrait s'avérait être un nouveau traitement pour soigner les patients atteints de maux au cœur.  Cette nouvelle technique permettrait d'éviter le rejet des cellules par le système immunitaire.  Pour le moment, l'expérience n'a été testée que sur des rats. Mais les résultats étaient déjà très probants, puisque les cellules implantées dans les rats battaient au même rythme que le reste des autres cellules cardiaques. Dans le cas contraire, il n'y aurait aucune amélioration du fonctionnement du cœur; ça pourrait même provoquer de l'arythmie.

Lior Gepstein, le cardiologue du Technion-Israel Institute of Technology qui a mené les recherches, s'est servi des cellules de peau de deux hommes âgés de 51 et 61 ans qui avaient survécu à des crises cardiaques.

Il faudra attendre probablement une dizaine d'années avant de commencer les essais cliniques. Certains obstacles doivent en effet encore être surmontés. Si cette technologie a besoin d'être affinés, ces premiers résultats restent néanmoins très encourageants pour la suite.

Lu sur The Guardian

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !