Pour Cécile Duflot, "Eva Joly ne doit pas changer" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Pour Cécile Duflot, "Eva Joly ne doit pas changer"
©

Alternative

Pour Cécile Duflot, "Eva Joly ne doit pas changer"

La secrétaire nationale d'Europe écologie-Les verts a réitéré son soutien à la candidate EELV ce dimanche.

La secrétaire nationale d'Europe écologie-Les verts a réitéré son soutien à Eva Joly ce dimanche lors du Grand rendez-vous Europe1/i>Télé/Le Parisien-Aujourd'hui en France.

"Eva Joly ne doit pas changer. On a un rôle politique à jouer quand on est honnête et fidèle", a-t-elle déclaré. "Elle est la seule à parler d'un projet écologiste dans toute sa dimension. Alors oui, Eva Joly n'est pas un homme de 60 ans qui transpire derrière un pupitre en agitant un drapeau, mais la politique, en 2012, a besoin de gens avec une voix calme qui disent les choses posément, qui ne mentent pas."

A propos de son maintien dans la campagne malgré des sondages peu favorables (environ 1%), elle ajoute: "vous savez, le match ne va pas s'arrêter au 22 avril. On veut peser sur l'avenir, on vit dans un monde réel et non, on n'est pas une secte" en référence à Nicolas Sarkozy qui compare le mouvement écologiste à une "secte".

Sans surpise, elle a souhaite la victoire du candidat PS François Hollande face à Nicolas Sarkozy, car elle considère que c'est le meilleur moyen qu'" une majorité de gauche écologiste qui engage des réformes politiques d'ampleur".

Au passage, elle a taclé Jean-Luc Mélenchon, qui selon elle " fait de la politique avec un rétroviseur". "La Bastille, la Commune, c'est sympa, c'est de la nostalgie d'une époque où il y avait de grands tribuns et pas de femmes en politique", a-t-elle ironisé. "Mais les enjeux d'aujourd'hui ne supportent pas les recettes du passé".

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !