Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Cécile Duflot, ancienne ministre EELV du logement
©Reuters

Elle enlève (encore) sa muselière

Cécile Duflot : "Le temps de la social-écologie est venu"

L’ancienne ministre écolo assure que François Hollande a tort de ne pas changer de politique économique, ce jeudi 21 août, dans les colonnes du Monde.

Cécile Duflot n’est pas tendre avec la politique conduite par François Hollande. A quelques jours de la sortie de son livre réquisitoire sur ses deux années passées au gouvernement, et au lendemain de l’interview du président de la République accordée au Monde, l’ancienne ministre l’affirme, elle aussi dans les colonnes du quotidien du soir : François Hollande a tort de ne pas changer de politique économique.

LIRE AUSSI >> François Hollande veut accélérer le rythme des réformes et annonce une fusion RSA et PPE

"Dire qu'on va ‘aller plus vite et plus loin’ dans la même direction, ça me fait penser aux personnages de Tex Avery quand ils courent au-dessus du vide”, assure-t-elle. Comprennez : il n’y a qu’une issue possible, c’est la chute. Pour l’ancienne secrétaire nationale d’EELV, la crise n’est pas qu’économique, est aussi écologique : "le temps de la social-écologie est venu", explique-t-elle, allusion à la revendication faite par François Hollande, début janvier 2014, où il avait assuré être social-démocrate.

Pour appuyer son propos, et la nécessite de changer de cap - que François Hollande et Manuel Valls ont tous deux assuré vouloir conserver - dans son interview, Cécile Duflot dresse un portrait sombre de la France, pointant le "chômage des jeunes et des seniors", la pauvreté galopante et l’incertitude croissante de l’avenir.

Si elle se refuse d’enfoncer une nouvelle fois Manuel Valls, largement épinglé dans son livre d’après les "bonnes feuilles" publiées hier par le Nouvel Obs, elle s’en prend au projet de loi de transition énergétique, présentée en juillet par la ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal : "Il y a des avancées mais aussi beaucoup de frustrations. J'ai espoir qu'il s'améliore. Ce projet de loi a vocation à évoluer, notamment sur le pilotage du nucléaire".

Elle assure également que son livre n’est pas un règlement de compte vis-à-vis de François Hollande : "Mes critiques existaient quand j'étais ministre et celui qui les connaît le mieux, c'est le président de la République lui-même [...] Je dis avec franchise qu'on ne peut pas ne pas voir la déception que suscite la politique menée”.

LIRE AUSSI >> Hollande, Valls, Cahuzac : dans son livre "De l'intérieur, voyage au pays de la désillusion" Cécile Duflot tire à tout-va

En guise de conclusion, elle prévient : oui, elle fait bien partie de la majorité présidentielle, mais elle pourrait tout à fait en sortir. Les raisons ? Tout ce qui ferait "courir un risque à mon pays."

Lu sur lemonde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !