Ce pays européen qui a fait rentrer 4 milliards d'euros dans ses caisses en vendant des passeports de l'UE | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Ce pays européen qui a fait rentrer 4 milliards d'euros dans ses caisses en vendant des passeports de l'UE
©Reuters

Jackpot !

Ce pays européen qui a fait rentrer 4 milliards d'euros dans ses caisses en vendant des passeports de l'UE

Les bénéficiaires étaient de riches oligarques russes et ukrainiens.

Le pactole ! C'est Chypre (ou du moins sa partie européenne) qui l'a empoché dans le dos des Européens. Selon le Guardian, l'île a gagné 4 milliards d'euros en vendant des passeports européens à de richissimes oligarques russes et ukrainiens. En pratique, les autorités ont accordé des "visas dorés" en échange d'investissements faramineux. Ces visas permettent à des extracommunautaires de vivre et travailler en Europe. Pour l'année dernière, ce sont quelques 400 passeports qui ont ainsi été délivrés. On y trouve, pêle-mêle, un parlementaire russe ou encore un des co-fondateurs de la plus grande banque commerciale.

En théorie, l'octroi de la nationalité relève de la souveraineté étatique (et sont adoubés par les instances européennes) mais les visas dorés prennent une importance hors-norme. Le Portugal est aussi un grand pourvoyeur. D'autant plus que les bénéficiaires sont rarement des personnes recommandables. On trouve, par exemple plusieurs chefs d’entreprises impliqués dans un scandale de corruption au Brésil. En 2014, le cas d'un Chinois, recherché par Interpol pour fraude fiscal, avait créé la polémique. Il avait alors dépensé 500 000 euros pour acquérir la nationalité portugaise. 

Lu sur The Guardian

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !