Bruno Le Maire ; "L'islam politique gangrène la France depuis des années" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Bruno Le Maire ; "L'islam politique gangrène la France depuis des années"
©Reuters

Combat

Bruno Le Maire ; "L'islam politique gangrène la France depuis des années"

Bruno Le Maire explique ses positions sur la laïcité et l’emploi, dans un entretien publié ce dimanche dans le JDD.

Le candidat à la primaire de la droite Bruno Le Maire, qui se déclare "candidat du renouveau", abat ses cartes dans une interview au JDD. Distancé par Alain Juppé et Nicolas Sarkozy dans les sondages, il dit s'adresser "à tous les Français qui considèrent qu’il est temps de passer à autre chose". Alors que les soutiens de Nicolas Sarkozy disent redouter un "vol de la primaire par la gauche", Bruno Le Maire réplique de son côté que "redouter le vol d’une élection par les électeurs, c’est ne pas croire dans la démocratie. Tous les électeurs qui sont prêts à signer la charte de l’alternance, et donc à tourner la page du socialisme, sont les bienvenus."

Sur la laïcité, il se dit prêt à ouvrir ce débat sur le port des signes religieux ostensibles dans les services publics, que ce soit les hôpitaux, les préfectures ou les universités". Pour lui, "Quand on voit des femmes se promener en niqab dans des communes de France, cela heurte la décence commune." Or, regrette-t-il, il n'y a eu jusqu'à maintenant qu'"une suite de critiques et de remarques, mais il n'y a pas de débat organisé" sur ces sujets.

Contrairement à Alain Juppé qui estime qu'une trop grande stigmatisation des musulmans pourrait mener à la guerre civile, Bruno Le Maire pense que c'est "en ne voulant pas voir les difficultés et en ne combattant pas l'islam politique qu'on risque d'aller vers des difficultés sérieuses dans la société française". ""l'islam politique gangrène la France depuis des années", regrette celui qui propose d'organiser différemment l'islam en France, actuellement "sous influence des puissances étrangères".

Lu dans le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !