Bruno Le Maire : "il est encore possible que Nicolas Sarkozy se présente à la présidence de l'UMP" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Bruno Le Maire candidat à la présidence de l'UMP
Bruno Le Maire candidat à la présidence de l'UMP
©Reuters

Remonté

Bruno Le Maire : "il est encore possible que Nicolas Sarkozy se présente à la présidence de l'UMP"

Le député était l'invité de RTL ce mercredi matin. Il est aussi revenu sur sa candidature à la présidence de l'UMP.

Bruno Le Maire a ménagé la chèvre et le chou ce mercredi matin sur RTL. D'abord, le député UMP a adressé un message de soutien à Nicolas Sarkozy lui assurant de son "amitié" avant de dire que "la justice s'impose à tous" et donc qu'il respectait "cette décision". "Il n'y a pas de justice pour les faibles et pour les puissants. C'est la marche normale de la justice" a-t-il avancé.

Pui Bruno Le Maire s'est interrogé sur le rôle du gouvernement dans cette affaire. "C'est le cœur de l'affaire. Quand les écoutes ont-elles été décidées et quand François Hollande, Manuel Valls, Jean-Marc Ayrault et Christian Taubira, qui a menti aux yeux de tous les citoyens français, ont-ils été informés de ces écoutes et de leur contenu ? On n'est pas au bout de cette affaire" prévient-il. 

Puis, le député de l'Eure a évoqué une possible candidature de Nicolas Sarkozy à la tête de l'UMP disant qu'il considère "qu'il est possible qu'il soit candidat à la présidence de l'UMP. Il peut mener une campagne au sein du parti". Mais l'ancien ministre a ensuite défendu sa vision du parti et mis en exergue les raisons de sa propre candidature. "Je suis candidat  pour le renouveau. Je veux être élu pour que ma famille politique retrouve de la crédibilité. J'y vais pour gagner, pour défendre mon parti. Mon idéal, c'est le redressement de l'UMP. Je souhaite que le parti soit tenu, soit propre et ait des idées" a-t-il soutenu. Le message est donc clair, Bruno Le Maire avance et avancera quoi qu'il advienne. 

Lu sur RTL.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !