Brexit : un accord trouvé entre Londres et Bruxelles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Brexit : un accord trouvé entre Londres et Bruxelles
©JOHN THYS / AFP

Des progrès réalisés

Brexit : un accord trouvé entre Londres et Bruxelles

La seconde phase des négociations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne devrait s’ouvrir prochainement, a annoncé ce vendredi 8 décembre le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

La seconde phase des négociations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne devrait s’ouvrir prochainement, a annoncé ce vendredi 8 décembre le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. Il a ajouté que l'accord trouvé avec le Royaume-Uni était un compromis et que la négociation avait été difficile pour les deux parties. Les compromis portent sur trois points importants : la facture payée par Londres, l’Irlande, et la question des expatriés, qui garderont d’ailleurs leurs droits et seront protégés par le droit européen.

« L'absence de frontière dure » en Irlande

« Les citoyens de l'Union vivant au Royaume-Uni et les citoyens britanniques installés dans l'UE à 27 conserveront les mêmes droits une fois que le Royaume-Uni aura quitté l'UE », a assuré de son côté la Commission européenne dans un communiquer. Et d’ajouter : Londres a aussi « pris des engagements importants pour éviter la mise en place d'une frontière physique » entre l'Irlande et la province britannique d'Irlande du Nord. 

Le Conseil européen, qui regroupe les dirigeants des Etats membres, droit désormais valider le constat de la Commission. Il se réunira les 14 et 15 décembre prochains. Ces annonces interviennent à l'issue de la rencontre entre Jean-Claude Juncker et Theresa May, qui était arrivée à Bruxelles un peu avant 7h du matin, accompagnée de son ministre du Brexit David Davis.

>>> A lire aussi : Theresa May entre le marteau et l’enclume des pro et des anti-Brexit d’Irlande du Nord, du pays de Galles, d’Ecosse et de la City

Ce matin lors d’une conférence de presse, la Première ministre britannique a assuré que l'accord préliminaire trouvé entre la Commission européenne et la Grande-Bretagne garantit l'absence de frontière physique entre l'Irlande et la province britannique d'Irlande du Nord. « En Irlande du Nord, nous garantirons qu'il n'y aura pas de frontière dure », a-t-elle déclaré. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !