Brexit : l'Euro et la Livre devraient continuer de baisser ; les Britanniques se séparent de leur or | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Finance
Brexit : l'Euro et la Livre devraient continuer de baisser ; les Britanniques se séparent de leur or
©

Money money money

Brexit : l'Euro et la Livre devraient continuer de baisser ; les Britanniques se séparent de leur or

La livre britannique a tellement baissé vendredi que des touristes dans le monde entier n'ont pas pu en échanger.

La livre britannique et l'euro ont subi un net recul vendredi, au lendemain du vote des Britanniques en faveur d'une sortie de l'Union européenne. Au plus fort de la journée, la livre britannique a perdu jusqu'à près de 12% de sa valeur et est tombée à un plus bas en 30 ans, tandis que l'euro pris dans la tourmente a lâché jusqu'à 4,5%.

Après ce choc initial, les deux monnaies sont remontées nettement des abîmes, mais les mouvements financiers devraient durer. "Les mouvements que l'on a vus tout de suite après [l'annonce de la victoire du] Brexit étaient assez historiques, donc il n'est pas étonnant que le dollar abandonne un peu de gains pendant que le marché reprend son souffle", a commenté Omer Esiner, chez Commonwealth Foreign Exchange, rapporte Boursorama"A partir de la semaine prochaine, la tendance sera probablement baissière pour l'euro et la livre, au moins à moyen terme, même si jamais on assiste à une petite remontée dans l'immédiat", a-t-il poursuivi.

Conséquence de cette fluctuation, des touristes à travers le monde se sont heurtés à des difficultés pour échanger leurs livres sterling. Le quotidien Independant publie une photo prise en Grèce qui montre une affiche avertissant les clients de l'impossibilité d'effectuer des paiements en livres sterling due à l'"absence de taux de change officiel de la Banque centrale".

Un guide touristique moldave indique également des difficultés aux distributeurs automatiques, "car la monnaie déclinait si vite qu'il était impossible de fixer un taux de change".

L'or, valeur refuge, a de son côté fait un bond. Le site Bloomberg rapporte que de nombreux Britanniques ont profité de l'occasion pour se délester de leurs bijoux et engranger ainsi un confortable profit. "Nous réalisons 10 fois le business habituel", témoigne un magasin spécialisé sur le site internet.  

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !