Brexit : Donald Tusk juge "inacceptables" certaines des réformes demandées par le Royaume-Uni | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
David Cameron veut notamment remanier la nature des relations entre la Grande-Bretagne et l'UE.
David Cameron veut notamment remanier la nature des relations entre la Grande-Bretagne et l'UE.
©

Tensions

Brexit : Donald Tusk juge "inacceptables" certaines des réformes demandées par le Royaume-Uni

La question du maintien ou de la sortie du Royaume-Uni de l'UE sera soumise à un référendum au plus tard avant fin 2017.

Le Premier ministre britannique a récemment exposé plusieurs de ses exigences vis-à-vis de l'Union européenne, mais le président du Conseil européen estime certaines ces conditions sont "inacceptables".Plusieurs aspects des exigences britanniques exprimées par David Cameron auprès de l'Union européenne "semblent inacceptables", a déclaré ce jeudi le président du Conseil européen, Donald Tusk. En dépit de ces divergences, l'ancien Premier ministre polonais assure toujours espérer parvenir à un accord avec la Grande-Bretagne avant fin février 2016.

David Cameron veut notamment remanier la nature des relations entre la Grande-Bretagne et l'UE avant de soumettre à un référendum, d'ici la fin 2017 au plus tard, la question du maintien ou non de son pays dans l'Union européenne. Les responsables de l'UE se réuniront ce jeudi pour une première discussion de fond sur ses propositions de réformes à venir.Pour éviter à tout prix un Brexit, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a quant à lui affirmé que l'Union européenne voulait parvenir à un accord équitable avec le Royaume-Uni.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !