Brétigny : la maintenance mise en cause par le procureur, Guillaume Pépy réplique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Lundi après-midi, le procureur de la République d'Evry a pointé du doigt plusieurs problèmes techniques
Lundi après-midi, le procureur de la République d'Evry a pointé du doigt plusieurs problèmes techniques
©Twitter

Mise en cause

Brétigny : la maintenance mise en cause par le procureur, Guillaume Pépy réplique

Le rapport sur lequel se base le procureur, réalisé par des ingénieurs, avait déjà fait l'objet de fuites quant à de nombreuses défaillances techniques au cours des derniers jours.

Ce lundi après-midi, à l'occasion d'une conférence de presse très attendue, le procureur de la République d'Evry a confirmé qu'un "déficit dans la qualité de la maintenance" constituait la cause principale de l'accident du train Paris-Limoges, survenu le 12 juillet 2013 en gare de Brétigny-sur-Orge, dans lequel sept usagers avaient trouvé la mort. "La cause directe de l’accident résulte bien du basculement de l’éclisse" a-t-il notamment déclaré. Le rapport sur lequel se base le procureur, réalisé par des ingénieurs, avait déjà fait l'objet de fuites quant à de nombreuses défaillance techniques. 

Le PDG de la SNCF, Guillaume Pépy a immédiatement réagi après cette mise en cause : "La nature des responsabilité est du domaine de l'instruction judiciaire. Nous n'avons pas été destinataires de ces rapports in extenso. Quant aux extraits de ces rapports, nous les avons obtenu par voie de presse. (...) Nous souhaitons avoir le plus rapidement possible ces rapports pour pouvoir nous expliquer" a-t-il affirmé lundi après-midi dans une conférence de presse. Il a également réitèré ses propos sur la responsabilité de sa société dans l'accident : "La SNCF manifeste sa responsabilité dans cet accident".

Jacques Rapoport, de Réseaux Ferrés de France (RFF), a noté lors de la même conférence de presse que "l'entretien du réseau représente 4,8 milliards d'euros, alors que c'était 3 il y a 6 ans".

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !