Boris Johnson perd sa majorité absolue au Parlement après la défection d'un député conservateur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Boris Johnson perd sa majorité absolue au Parlement après la défection d'un député conservateur
©GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Lib Dem

Boris Johnson perd sa majorité absolue au Parlement après la défection d'un député conservateur

Suite à la défection d'un député, le gouvernement de Boris Johnson a perdu sa majorité au Parlement ce mardi. Le député Phillip Lee a quitté le parti conservateur pour rejoindre le Lib Dem.

Boris Johnson n'a plus la majorité à la Chambre des communes, après la défection du député conservateur Philip Lee. Cette information a été communiquée par un journaliste de la chaîne ITV et relayée par la BBC et le Dailymail. La majorité ne tenait qu'à un seul siège. Le gouvernement de Boris Johnson a donc perdu sa majorité absolue au Parlement ce mardi. 

Le député conservateur Phillip Lee a décidé de rejoindre le Parti libéral-démocrate, pro-européen. Le député Phillip Lee s'est exprimé dans un communiqué sur sa décision : 

"Le gouvernement conservateur poursuit de manière agressive un Brexit (aux conséquences) dommageables. Il met en danger des vies (...) et menace de manière injustifiée l'intégrité du Royaume-Uni". 

Phillip Lee a littéralement rejoint les bancs de l'opposition ce mardi alors que Boris Johnson faisait une déclaration devant un Parlement en ébullition. 

Le fait que Boris Johnson ait perdu sa majorité au Parlement n'aura pas forcément de conséquences sur le vote prévu ce soir à la Chambre des communes. 

Boris Johnson a indiqué qu'il refuserait de retourner à Bruxelles pour demander un nouveau report du Brexit. Il souhaite à tout prix quitter l'Union européenne le 31 octobre prochain. 

"Je négocie un deal et je suis certain que nous quitterons l'Union européenne le 31 octobre. Il n'y aura pas de nouveaux délais inutiles".

A l'occasion de son discours devant l'assemblée, le premier ministre britannique a annoncé qu'il se rendrait en Irlande le lundi 9 septembre. 

L'exécutif qui avait décrété une suspension du Parlement la semaine prochaine pourrait déclencher une élection législative anticipée. Selon The Sun, la date pourrait être fixée au 14 octobre. 

Dailymail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !