Béziers : Robert Ménard en guerre contre les kebabs dans sa ville | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
"On est dans un pays de tradition judéo-chrétienne. C'est difficile pour certains, mais il faut s'y faire" estime le maire de Béziers.
"On est dans un pays de tradition judéo-chrétienne. C'est difficile pour certains, mais il faut s'y faire" estime le maire de Béziers.
©Reuters

Pas du goût de tout le monde

Béziers : Robert Ménard en guerre contre les kebabs dans sa ville

L'ancien président de l'association Reporters sans frontières affirme que 20 kebabs sont actuellement ouverts dans le centre-ville de Béziers.

Dans un reportage du magazine Envoyé spécial diffusé jeudi 29 octobre sur France 2, Robert Ménard a assuré qu'il s'opposera désormais à l'ouverture de tout nouveau restaurant kebab dans le centre-ville de Béziers. "On est dans un pays de tradition judéo-chrétienne. C'est difficile pour certains, mais il faut s'y faire" estime le maire de Béziers. 

Selon l'ancien président de l'association Reporters sans frontières, qui affirme que 20 kebabs sont actuellement ouverts dans le centre-ville de Béziers, "à un moment donné, trop, c'est trop. Quand il y a trop d'immigrés dans un pays, c'est trop d'immigrés. Dans le domaine alimentaire, dans le domaine de la restauration, je trouve que trop de kebabs, c'est trop". 

Évidemment confronté à de nombreuses réactions hostiles après la diffusion de ce reportage, le maire de Béziers a maintenu sa position sur son compte Twitter ce vendredi : 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !