Benyamin Netanyahou veut embaucher 20 000 Chinois pour travailler dans le bâtiment | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Benyamin Netanyahou veut embaucher 20 000 Chinois pour travailler dans le bâtiment
©Reuters

Raisons économiques

Benyamin Netanyahou veut embaucher 20 000 Chinois pour travailler dans le bâtiment

"L'arrivée de 20 000 travailleurs chinois dans le secteur du bâtiment pour accélérer la construction de logements est une mesure nécessaire et importante pour faire baisser le prix de l'immobilier" a-t-il affirmé.

Israël a annoncé que 20 000 chinois allaient être embauchés dans le secteur du bâtiment pour des raisons essentiellement économiques."L'arrivée de 20 000 travailleurs chinois dans le secteur du bâtiment pour accélérer la construction de logements est une mesure nécessaire et importante pour faire baisser le prix de l'immobilier", a affirmé Benyamin Netanyahou lors du conseil des ministres ce dimanche, malgré l'opposition du procureur général Yéhuda Weinstein à cette décision. Le premier ministre israélien estime en effet que "la construction de ces logements va augmenter l'offre et permettre de modifier la tendance des prix".

En Israël le secteur du bâtiment emploie actuellement plus de 210 000 travailleurs, dont 4000 seraient Chinois et travailleraient dans le cadre de contrats privés conclus entre des entreprises israéliennes et chinoises. Il y a quelques années, le gouvernement israélien avait annoncé qu'il n'embaucherait pas de main d'œuvre étrangère sans avoir signé d'accords bilatéraux au préalable avec les pays concernés. Benyamin Netanyahou et le ministre des Finances Moshé Kahlon entendent bien respecter leur engagement : faire baisser le prix des logements.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !