Ben Laden a coûté 1 300 milliards de dollars aux Etats-Unis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ben Laden a coûté 1 300 milliards de dollars aux Etats-Unis
©

Dead (or alive)

Ben Laden a coûté 1 300 milliards de dollars aux Etats-Unis

C'est la somme que le Parlement américain a allouée pour soutenir l'effort de guerre et des mesures de sécurité supplémentaires depuis le 11 septembre 2001. Un chiffre sans doute sous-évalué.

La somme est vertigineuse. Oussama Ben Laden a coûté près de 1 300 milliards de dollars aux Etats-Unis, soit près de 900 milliards d'euros. Ce chiffre est issu d'un rapport du Congrès américain de mars 2011, qui faisait la somme de l'ensemble des crédits alloués aux dépenses de guerre, aux mesures de sécurité supplémentaires ou encore aux pensions des vétérans depuis les attentats du World Trade Center. Ce chiffre devrait dépasser allègrement la barre des 1 400 milliards de dollars dès l'an prochain.

Intitulé "Le coût de l'Irak, de l'Afghanistan, et d'autres guerres globales contre la terreur depuis le 11/09", le rapport montre que c'est l'Irak qui a coûté le plus cher au portefeuille des Américains, avec pas moins de 805 milliards de dollars depuis 2003. En comparaison, le conflit afghan n'a encore demandé "que" 443 milliards de dollars.

Aussi énorme que ces sommes puissent paraître - elles représentent une grosse moitié du PIB annuel de la France - elles seraient sous-évaluées. Le site américain Salon explique ainsi qu'elles ne reflètent que les surcoûts liés à la guerre, sans tenir compte des dépenses habituelles de l'armée américaine (salaires, matériel, etc.). Dans un livre, le prix Nobel d'Economie Joseph Stiglitz estimait à 3 000 milliards de dollars les coûts des guerres post-11 septembre :

"Il est indéniable que la guerre en Irak a pesé substantiellement sur la dette fédérale. C'était la première fois dans l'histoire américaine que le gouvernement est parti en guerre tout en baissant les impôts. Résultat : une guerre financée complètement par l'emprunt. La dette américaine est passée de 6 400 milliards de dollars en mars 2003 à 10 000 milliards en 2008 (avant la crise financière) ; au moins un quart de cette augmentation est liée directement à la guerre. Et cela n'inclut pas les futures dépenses de santé et les pensions d'invalidité pour les vétérans, qui ajoutera au moins 500 milliards de dollars de plus à la dette."

Le rapport du Congrès pose aussi un certain nombre de questions sur l'évolution future de ces dépenses. Les Etats-Unis respecteront-ils leur calendrier de désengagement en Irak ? Dans le cas contraire, quel sera le surcoût pour les finances publiques ? De même, dans combien de temps les Américains se retireront-ils d'Afghanistan ? 

Lu sur Salon

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !