Belgique : Pas de liens entre les attentats déjoués et les arrestations en Grèce | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Belgique : Pas de liens entre les attentats déjoués et les arrestations en Grèce
©

Traque

Belgique : Pas de liens entre les attentats déjoués et les arrestations en Grèce

Après avoir déjoué un attentat prévu pour ce weekend, la Belgique tente de mettre la main sur le cerveau de l'opération.

Il s'appelle Abdelhamid Abaaoud, il a 27 ans et est belge d'origine marocaine. Selon de nombreux médias, il serait le cerveau de l'opération terroriste, avortée par la police vendredi 16 janvier, qui devait viser les services de police pendant ce weekend. Deux djihadistes présumés avaient été tués lors d'un assaut des forces de l'ordre  à Verviers, près de Liège.

Depuis, l'armée belge est en état d'alerte et les autorités tentent de trouver le responsable de la cellule, sans pour autant confirmer qu'il serait bien Abdelhamid Abaaoud.

Ce dernier serait réfugié en Turquie ou en Grèce et quatre arrestations ont eu lieu samedi 17 janvier à Athènes, sans pour autant qu'il n'y ait de liens ente eux et la situation en Belgique., selon le parquet fédéral.

Dans cette affaire, 13 personnes ont été arrêtées en Belgique et deux suspects en fuite ont été interpellés dans les Alpes françaises.

Lu sur le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !