Belgique : le parquet évoque une possible "attaque terroriste" après l'agression de deux policiers à Bruxelles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Belgique : le parquet évoque une possible "attaque terroriste" après l'agression de deux policiers à Bruxelles
©Reuters

Enquête

Belgique : le parquet évoque une possible "attaque terroriste" après l'agression de deux policiers à Bruxelles

L'attaque est survenue mercredi en début de journée sur une grande artère de la commune populaire de Schaerbeek.

Le parquet fédéral belge a indiqué être en possession d'élément permettant de croire que l'individu qui blessé a blessé au couteau deux policiers ce mercredi Bruxelles voulait perpétrer une "attaque terroriste".

"Nous avons des éléments pour croire qu'il s'agit d'une attaque terroriste (…) Un juge d'instruction spécialisé dans le terrorisme décidera plus tard du sort à réserver au suspect, qui a été interpellé", a expliqué à l'AFP Eric Van Der Sypt, porte-parole du parquet fédéral belge, chargé des affaires de terrorisme. 

D'après cette même source, le parquet le parquet fédéral devrait bientôt divulguer le "nom, la date de naissance et la nationalité" de l'agresseur. 

L'attaque est survenue mercredi en début de journée sur une grande artère de la commune populaire de Schaerbeek. L'agresseur a porté des coups de couteau à deux policiers, les blessant l'un au ventre, l'autre au cou, a précisé Jennifer Vanderputten, une autre porte-parole du parquet de Bruxelles. Selon les dernières informations, la vie des deux policiers ne serait pas en danger. 

L'assaillant a quant à lui été blessé par balle à la jambe par une patrouille de police alors qu'il tentait de s'enfuir, avant d'être finalement interpellé. 

>>>> À lire aussi : La Belgique en accusation après les attentats du 13 novembre : pourquoi la plainte de la mère d'une victime pourrait se révéler fort utile au plat pays

 

 

Lu sur l'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !