Bayrou lance un appel contre Sarkozy | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Bayrou lance un appel
contre Sarkozy
©

Rassembleur

Bayrou lance un appel contre Sarkozy

Le président du MoDem a appelé tous les "humanistes" de gauche et de droite à s'allier contre les propositions du chef de l'Etat.

François Bayrou se veut le candidat de la riposte. Lors de son discours à la Maison de la chimie ce samedi, le président du MoDem a appelé tous les "humanistes" à s'allier contre les propos de Nicolas Sarkozy.

"J'affirme qu'aucun des hommes et des femmes du centre, ou qui ont eu les convictions du centre, même s'ils sont passés à l'UMP, ne peut accepter cela. Aucun d'entre eux ne doit se taire. J'affirme que la droite républicaine française, pas plus que la gauche, ne peuvent l'accepter", a lancé François Bayrou.

Le candidat centriste a fustigé la "droitisation" du discours de Nicolas Sarkozy et à l'UMP qui vise "l'électorat de l'extrême droite, le grand grenier voix". "Le moment est venu de dire stop, ça suffit nous n'irons pas dans cette direction" a-t-il clamé à la tribune.
François Bayrou estime que "les Français sont devant un choix de civilisation".

Il s'est notamment déclaré contre l'idée d'un référendum sur le droit des chômeurs estimant que la proposition représentait "la négation d'un certain nombre de valeurs de la France".

"Le moment est venu de lancer un appel: je le dis à tous les Français qui ont une certaine idée de la France, qui sont des républicains et qui sont des humanistes, qu'il y a des choses qu'on n'a pas le droit de laisser dire, de laisser faire. Il est un moment où la politique s'arrête et, où l'essentiel commence! C'est-à-dire, la défense du monde qu'on veut transmettre aux enfants" a-t-il continué.

Le candidat du MoDem à la présidentielle est revenu sur un certain nombre de ses propositions comme la retraite à points, la lutte contre les déserts médicaux ou encore l'impulsion d'une nouvelle politique du logement.

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !