Azerbaïdjan : révélations du Monde sur la "diplomatie du caviar" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Azerbaïdjan : révélations du Monde sur la "diplomatie du caviar"
©Avesta

Coups bas à Baku

Azerbaïdjan : révélations du Monde sur la "diplomatie du caviar"

Ce petit état, qui borde la mer Caspienne, aurait blanchi 2,5 milliards d'euros. Une partie de cette somme servirait à acheter des soutiens dans certaines démocraties européennes, dont la France.

L'enquête a été menée par plusieurs grandes publications européennes, dont le Guardian et le Süddeutsche Zeitung. Le petit pays pétrolier utiliserait des fonds nationaux détournés pour acheter des appuis dans le conflit qui l'oppose à l'Arménie dans le Haut-Karabagh par l'intermédiaire de banques anglo-saxonnes. Un gouvernant de premier plan du CSU, parti conservateur allemand allié au CDU de Merkel aurait reçu 61.000 euros à cet effet, et un passage de l'intéressé, Eduard Lintner à Baku semble confirmer cette piste. Ce dernier, chargé du Comité des Droits de l'Homme de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe avait alors loué la qualité de la démocratie azérie lors de l'élection de 2013 parlant de "standards allemands". Un ressortissant bulgare proche de l'Unesco est aussi concerné, ainsi qu'un membre d'un think-tank italien et… quelques élus français.

C'est le cas du député de l'Yonne André Villiers, de Jean-Marie Bockel, Thierry Mariani ou de Rachida Dati, tous concernés dans la défense de l'Azerbaïdjan puisqu'ils sont tous dans l'Association des Amis de l'Azerbaïdjan. Le but de cette association est de compenser le lobbying arménien en France, connue pour être une terre d'accueil pour sa diaspora. 

Le Monde parle de dons de caviar, voyages diplomatiques luxueux, mais aussi jumelage et restauration de monuments français (des églises en l'occurence - cocasse quand on sait que le pays est majoritairement musulman)… mais globalement, ces alliances et intérêts communs n'ont rien d'aussi gros et probant que pour les personnalités européennes citées ci-dessus.

 
Lu dans Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !