Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe

At last

Au bout de la nuit, les 28 pays de l'Union européenne trouvent un accord sur l'accueil des migrants

"C'est la coopération européenne qui l'a emporté sur des solutions nationales qui n'auraient été ni efficaces, ni durables" a estimé Emmanuel Macron.

Des heures de négociation lors d’un sommet tendu… mais un accord trouvé aux premières lueurs de l’aube. A 4h30 ce vendredi matin, le président du Conseil européen Donald Tusk a annoncé sur Twitter que les dirigeants de l'UE s’étaient accordés "sur les conclusions du sommet, y compris la migration". Emmanuel Macron s’est réjoui que l’Europe ait trouvé un terrain d’entente. "C'est la coopération européenne qui l'a emporté sur des solutions nationales qui n'auraient été ni efficaces, ni durables", a-t-il avancé.

Parmi les solutions avancées, les pays de l'UE se sont accordés sur la proposition "d'avoir des centres contrôlés sur le territoire européen pour mieux organiser l'accueil" des migrants", a expliqué le chef de l'Etat français. Toutefois, "le détail et la mécanique du compromis européen restent à préciser" souligne Le Figaro.

En première ligne face aux vagues migratoires, Rome aussi a salué l’accord. "L'Italie n'est plus seule", s'est félicité à l'aube, le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte. Au début du huis clos, le pays transalpin avait annoncé ne pas vouloir souscrire à un texte qui ne la soulagerait pas, vite et concrètement, de sa mission en Méditerranée, face à la Libye.

Lu sur Le Figaro
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.