Attentats de Paris : un proche du logeur Jawad présenté à un juge | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Jawad Bendaoud, le logeur de deux des terroristes parisiens.
Jawad Bendaoud, le logeur de deux des terroristes parisiens.
©

Mauvaises fréquentations

Attentats de Paris : un proche du logeur Jawad présenté à un juge

Un homme de 25 ans va être présenté ce matin à un juge d'instruction. Il est soupçonné d'avoir participé à la fourniture d'un logement à deux auteurs des attentats de Paris, dont Abdelhamid Abaaoud.

Un homme du nom de Mohamed S. va être présenté à un juge d’instruction dans le cadre de l'enquête franco-belge sur les attentats ayant frappé Paris le 13 novembre. 

A cette occasion, le parquet devrait demander sa mise en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle, ainsi que son placement en détention.

L'homme est soupçonné d'avoir mis en contact deux de ses connaissances : la cousine d’Abaaoud, Hasna Aït Boulahcen, et Jawad Bendaoud le célèbre "logeur du Daech", qui est pour l'heure le seul mis en examen à Paris dans cette affaire. C'est lui qui a loué à Abaaoud l'appartement de Saint-Denis où le djihadiste belge et un complice non identifié ont trouvé refuge avant d’y mourir le 18 novembre.

Selon les informations de l'AFP, Mohamed S. était également en relation avec Hasna Aït Boulahcen et lui aurait fourni de la cocaïne.

Jawad Bendaoud et Mohamed S. s’étaient rencontrés en détention en 2011, où ils purgeaient des peines de droit commun.

Dans le cadre de cette enquête, la police belge a publié hier deux nouveaux portraits. Il s'agit des deux nouveaux suspects recherchés par la police belge et française, dans le cadre des attentats de Paris. Toujours en fuite, Salah Abdeslam s'est rendu à deux reprises à Budapest en Hongrie dans le courant du mois de septembre 2015 au moyen d'un véhicule de location, en compagnie des deux hommes.

Les deux individus ont présenté, lors d'un contrôle, des fausses cartes d'identité aux noms de Samir Bouzid et de Soufiane Kayal. On retrouve trace de ces deux cartes peu après les attentats du 13 novembre. Ainsi, la maison perquisitionnée le 26 novembre 2015 à Auvelais (Belgique) a été louée au nom de Soufiane Kayal tandis qu'un transfert d'argent de 750 euros au nom de Samir Bouzid, a été réalisé, le 17 novembre, pour le compte de Hasna Ait Boulahcen, cousine d'Abdelhamid Abaaoud, tous deux morts à Saint-Denis, lors de l'assaut du Raid.

Dans le cadre de leur recherche, il est évidemment demandé de ne pas intervenir soit-même mais de prévenir la police.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !