Attentats de Paris / Bruxelles : Abrini témoigne contre Abdeslam | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Mohammed Abrini (g.) et Salah Abdeslam
Mohammed Abrini (g.) et Salah Abdeslam
©Atlantico (montage photographique)

Enquête

Attentats de Paris / Bruxelles : Abrini témoigne contre Abdeslam

Salah Abdeslam aurait convoyé les djihadistes des attentats du 13 novembre, selon "L'homme au chapeau" de Bruxelles, révèle chaîne de télévision flamande VTM Nieuws ce mardi, reprise par l'agence Belga.

Une avancée dans l'enquête sur les attentats de Paris, notamment du côté de l'organisation des terroristes, "logés" près des évènements avant leur attaques, et amenés depuis la Belgique par un certain Salah Abdeslam.

Alors que le seul suspect vivant des attentats de Paris du 13 novembre 2015, est actuellement incarcéré à Fleury-Mérogis (région parisienne), dans le mutisme, Mohammed Abrini "l'homme au chapeau", visible sur les caméras de surveillance de l'aéroport de Zaventem à Bruxelles (Belgique) peu de temps avant l'attentat-suicide du 22 mars, est actuellement auditionné par la justice belge. Interrogé au sujet d'Abdeslam, il répond :

"Ce que je sais de Salah, c'est qu'il est allé chercher presque toutes les personnes impliquées dans les attentats de Paris et qui venaient de Syrie", aurait-il déclaré en avril dernier, selon des PV d'audition auxquels la chaîne de télévision VTM Nieuws a eu accès.

Et il aurait ajouté : "Je sais que Salah allait chercher ces gens et les déposait dans les planques", juste avant qu'ils partent pour les attaques terroristes de Paris, qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés. Abrini aurait de plus passé du temps avec les membres des commandos djihadistes à l'origine des attentats de Paris et de Saint-Denis :

"Je le sais car j'ai dormi avec eux dans les appartements et j'y ai appris beaucoup de choses", aurait affirmé Mohammed Abrini, "l'homme au chapeau" des attentats qui ont fait 32 morts à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles le 22 mars dernier, arrêté en Belgique le 8 avril dernier.

M. Abrini fait donc face à des suspicions de participation à la fois aux attentats de Belgique, et de France. Il devrait être remis aux autorités françaises par la justice belge, mais "pas dans l'immédiat" précise Bruxelles.

Quant à Salah Abdeslam, c'est en Belgique qu'il avait été interpellé, le 18 mars dernier, puis transféré en France le 27 avril. Il avait eu pour compagnon de cellule Mohammed Abrini, à Bruges, jusqu'au 18 avril.

Lire aussi : Démantèlement du réseau des attentats de Paris et Bruxelles : les prochains Salah Abdeslam et Mohamed Abrini sont-ils déjà présents en Europe ?

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !