Attentats de Bruxelles : accusée de négligence, la ministre des Transports belge démissionne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Attentats de Bruxelles : accusée de négligence, la ministre des Transports belge démissionne
©REUTERS / Christian Hartmann

Départ

Attentats de Bruxelles : accusée de négligence, la ministre des Transports belge démissionne

L’opposition lui reproche les défaillances de sécurité aux aéroports, pourtant pointés par des rapports antérieurs.

Jacqueline Galant renonce à  son poste. La ministre belge des Transports était dans la tourmente depuis que l’opposition avait eu vent des rapports de la Commission européenne pointant du doigt les défaillances de sécurité dans les aéroports du pays.

"Sa Majesté le roi a accepté aujourd'hui la démission de Mme Jacqueline Galant, ministre de la Mobilité, chargée de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges" a indiqué un communiqué du Palais royal. Quelques semaines après les attentats de Bruxelles, la ministre avait nié avoir eu connaissance d’un rapport de Bruxelles, affirmant que les services concernés de disposaient pas de moyens financiers suffisants pour assurer la sécurité des aéroports. Mais de nouveaux documents et le chef de son administration ont affirmé le contraire, forçant Jacqueline Galant à quitter son poste. "À l'issue de la séance plénière, il m'a été confirmé que, contrairement à ce qui avait été dit, Jacqueline Galant et son cabinet avaient reçu un résumé de ce rapport (de la Commission européenne sur la sûreté des aéroports) en juin 2015," a ainsi déclaré le Premier ministre belge Charles Michel.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !