Attentats à Paris : la découverte de la deuxième voiture des terroristes laisse craindre qu'un des commandos est parvenu à prendre la fuite | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Attentats à Paris : la découverte de la deuxième voiture des terroristes laisse craindre qu'un des commandos est parvenu à prendre la fuite
©Reuters

Enquête

Attentats à Paris : la découverte de la deuxième voiture des terroristes laisse craindre qu'un des commandos est parvenu à prendre la fuite

Une voiture utilisée par les terroristes lors des fusillades de vendredi soir a été retrouvée à Montreuil. Elle contenait plusieurs armes.

Les enquêteurs ont retrouvé à Montreuil (Seine-Saint-Denis) la deuxième voiture des terroristes, celle qui a été utilisée pour commettre les fusillades dans des bars et cafés des 10e et 11e arrondissement de Paris.

La découverte de ce véhicule, une Seat Leon noire immatriculée en Belgique, laisse craindre aux enquêteurs que l'un des commandos de terroristes est parvenu à prendre la fuite. Il pourrait s'agir des hommes arrêtés samedi soir en Belgique : ils auraient alors changé de voiture à Montreuil avant de poursuivre leur fuite. "Trois hommes qui avaient été contrôlés par hasard le samedi matin par les gendarmes près de la frontière. A l'époque, ils n'étaient pas encore recherchés, c'est ensuite que la police belge les a interpellés à Bruxelles", indique Europe 1.

A l'intérieur du véhicule, les enquêteurs ont découvert trois kalachnikovs, selon les informations de plusieurs médias.

Les enquêteurs pensent qu'après les attaques meurtrières," ce groupe de terroristes a quitté la capitale, peut-être en déposant au passage un kamikaze, près de la place de la Nation, celui qui s'est fait exploser dans le café près du boulevard Voltaire".

Des témoins ont fait état d'une Seat noire utilisée par les assaillants sur deux sites des attaques, selon le procureur de Paris François Molins : à 21H32 lors d'une fusillade dans un bar située rue de la-Fontaine-au-Roi (5 morts) puis à 21h36 dans un restaurant de la rue de Charonne (19 morts).

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !