Attentat en Isère : l'expert-psychiatre évoque "un mouvement de vengeance personnelle" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Attentat en Isère : l'expert-psychiatre évoque "un mouvement de vengeance personnelle"
©Reuters

Doute

Attentat en Isère : l'expert-psychiatre évoque "un mouvement de vengeance personnelle"

Yassin Salhi est suspecté du meurtre d'un chef d'entreprise mais la motivation terroriste ne semble si évidente.

Aucune anomalie mentale. C'est la première information du rapport psychiatrique sur Yassin Salhi, terroriste présumé lors d'une explosion dans une usine en Isère. Obtenu par RTL, il explique que l'homme arrêté peut donc être jugé pour le meurtre de son chef d'entreprise, dont la tête décapitée avait été retrouvée sur les grilles de l'usine, entourée de drapeaux islamistes. L'homme était d'ailleurs connu des services de police mais l'expert-psychiatre évoque avant tout "un mouvement de vengeance personnelle" dans cet acte barbare. "Son geste est celui d'un timoré, d'un employé solitaire, susceptible et peu assuré, qui a accumulé les tensions et se sent humilié par ses supérieurs," cite RTL. Selon le rapport, il s'agit d'une "explosivité émotionnelle."

Si la piste terroriste n'est évacuée, le rapport reste prudent. "Son niveau d'implication dans ce registre terroriste devra être précisé" insiste l'expert qui renvoie à de nouvelles enquêtes psychiatriques.

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !