Attentat de Vienne : l'Etat islamique revendique l'attaque | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Terrorisme
Autriche attaque attentat Vienne Etat islamique terrorisme
Autriche attaque attentat Vienne Etat islamique terrorisme
©WERNER KERSCHBAUMMAYR / APA / AFP

Autriche

Attentat de Vienne : l'Etat islamique revendique l'attaque

L'attentat islamiste survenu à Vienne dans la soirée du 2 novembre a fait quatre morts et plusieurs blessés. L’assaillant a été abattu par les forces de l’ordre. L’Etat islamique vient de revendiquer cette attaque. Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a appelé mardi 3 novembre l'Union européenne à lutter contre l'« islam politique », une « idéologie » qui représente un « danger » pour le « modèle de vie européen ».

L’organisation terroriste Etat islamique a revendiqué ce mardi 3 novembre les fusillades perpétrées lundi au cœur de la ville de Vienne. Selon un dernier bilan, quatre personnes ont été tuées et des dizaines blessées. L’EI a revendiqué cette attaque en publiant un communiqué sur ses chaînes Telegram.

Selon le message de l’organisation terroriste, l'Etat islamique impute à un « soldat du califat » les fusillades meurtrières près d'une synagogue et de l'opéra. Dans un texte séparé, accompagné d'une photo de l'assaillant armé, l'agence de propagande Amaq évoque « une attaque aux armes à feu menée hier (lundi) par un combattant de l'Etat islamique dans la ville de Vienne ».

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a appelé mardi 3 novembre l'Union européenne à lutter contre l'« islam politique », une « idéologie » qui représente un « danger » pour le « modèle de vie européen ».

Selon Sebastian Kurz, « l'UE doit beaucoup plus se concentrer à l'avenir sur le problème de l'islam politique ». Il s’est confié dans une interview au quotidien allemand Die Welt : 

« J'attends la fin de la tolérance mal comprise et la prise de conscience dans tous les pays européens du danger que représente l'idéologie de l'islam politique pour notre liberté et pour le modèle de vie européen ». 

L’enquête se poursuit actuellement en Autriche et en Europe. Deux jeunes hommes suisses de 18 et 24 ans ont été arrêtés mardi 3 novembre à Winterthour, près de Zurich, dans le nord de la Suisse, en lien avec l'attaque djihadiste à Vienne.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !