Attentat dans l'Aude : "une vie donnée ne peut être perdue" assure l'évêque de Carcassonne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Attentat dans l'Aude : "une vie donnée ne peut être perdue" assure l'évêque de Carcassonne
©Eric CABANIS / AFP

Hommage

Attentat dans l'Aude : "une vie donnée ne peut être perdue" assure l'évêque de Carcassonne

Une cérémonie était organisée, ce dimanche matin, dans la petite ville de Trèbes.

A Trèbes, l'église ne pouvait pas accueillir tous ceux qui souhaiteraient s'y recueillir. Des centaines de personnes sont venues pour rendre hommage aux victimes de Radouane Lakdim, un petit délinquant radicalisé, devenu terroriste et meurtrier. Des fleurs et des messages pour apporter un soutien ou une présence symbolique, comme celle des représentants de la communauté musulmane.

"Les gens sont tristes, sont solidaires avec ceux qui souffrent, choqués par cette violence", a souligné l'évêque de Carcassonne et Narbonne Mgr Alain Planet. "Il faut éviter tout amalgame, de montrer des communautés du doigt, aider les gens à apprendre à vivre ensemble". Il a aussi eu une attention particulière pour le gendarme qui a donné sa vie, lors de cet attentat. "Une vie donnée ne peut être perdue (…) il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime. Il incarne cette image de Dieu qui vient donner sa vie pour l'humanité entière."

De son côté, le patron des gendarmes, Richard Lizurey, a lui aussi rendu un vibrant hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame. "Le lieutenant-colonel est allé jusqu'au bout de son engagement, en cela la gendarmerie nationale est fière de ce qu'il a fait, fière d'avoir compté Arnaud Beltrame dans ses rangs. Son exemple doit nous inspirer au quotidien dans le service que nous rendons au service de la population et de nos concitoyens" a-t-il expliqué.

Un hommage national sera rendu au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame mais aucune date n'a encore été fixée.

Lu sur 20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !