Attentat contre Charlie Hebdo : des documents confidentiels ont fuité sur le Darknet après le piratage d'un cabinet d'avocats | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Une fresque en hommage aux membres de la rédaction de Charlie Hebdo. Des données sensibles ont été piratées, en provenance d'un cabinet d'avocats.
Une fresque en hommage aux membres de la rédaction de Charlie Hebdo. Des données sensibles ont été piratées, en provenance d'un cabinet d'avocats.
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Cybermenace

Attentat contre Charlie Hebdo : des documents confidentiels ont fuité sur le Darknet après le piratage d'un cabinet d'avocats

Des documents en lien avec l'attentat contre Charlie Hebdo ont circulé sur le Darknet après le piratage d'un cabinet d'avocats. Une enquête est en cours depuis le 1er juillet. Un homme a depuis été mis en examen.

Plus d'un million de fichiers confidentiels en lien avec des affaires particulièrement sensibles sont actuellement en vente et circulent sur le Darknet. "Une enquête a été ouverte le 1er juillet s'agissant d'une attaque informatique subie par un cabinet d'avocats en mai et juin 202", selon Le Figaro et la rédaction de France Info. Le cabinet en question, spécialisé dans l'aide aux victimes, est impliqué dans plusieurs dossiers sensibles comme l'attentat de Charlie Hebdo en 2015 ou le meurtre de Samuel Paty.

Les investigations ont été confiées à la police judiciaire de Lyon et à l'Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l'information et de la communication, selon le parquet. 
Une information judiciaire a été ouverte le 14 novembre 2021 des chefs de "maintien frauduleux dans un système de traitement automatisé de données, introduction et modification de données dans un tel système, entrave au fonctionnement d'un tel système, extorsion en bande organisée et association de malfaiteurs".

Selon Franceinfo, une photo de la scène de crime de Charlie Hebdo a été publiée sur un forum de hackers avant d'être supprimée. 
Le média suisse RTS a également indiqué que des actes d'enquêtes, des procès-verbaux d'audition de témoins et de prévenus mais aussi des rapports d'autopsie ou bien encore des requêtes ou des jugements ont fuité. Le groupe de hackers a indiqué être en possession de plus d'un million de documents, représentants 820 gigaoctets au total, selon une note publiée sur le Darknet.
Des éléments du dossier d'instruction de l'attentat contre Charlie Hebdo ont donc été publiés sur Internet après le piratage d'un cabinet d'avocats survenu à l'été 2021. Spécialisé en réparation des dommages corporels, le cabinet d'avocats visé avait notamment pour client une des parties civiles dans le dossier Charlie Hebdo. Ce cabinet basé à Lyon, Bordeaux, Paris et Lille s'est rendu compte du piratage parce que son système informatique était paralysé. Une rançon de 500 000 euros a été réclamée, puis le montant a été augmenté en raison de la nature sensible des données piratées. 

Le groupe de hackers "Everest Ransomware Groupe" est soupçonné d'être à l'origine de ce piratage de grande ampleur. Les documents ne sont pas gratuits. Ils sont mis en vente pour des prix pouvant aller jusqu'à 100.000 dollars, selon RTS. 
Un homme soupçonné d'avoir joué un rôle d'intermédiaire entre les hackers et le cabinet a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire, selon une source judiciaire auprès du Figaro.
Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !