Attaques à Paris : des imams et organisations musulmanes condamnent "ces barbares [qui] n'ont rien à voir avec la civilisation humaine" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Une délégation d'imams s'est rendue au Bataclan.
Une délégation d'imams s'est rendue au Bataclan.
©

Proclamation

Attaques à Paris : des imams et organisations musulmanes condamnent "ces barbares [qui] n'ont rien à voir avec la civilisation humaine"

Plusieurs imams ont dénoncé les "attaques odieuses et abjectes" menées par les terroristes de l'Etat islamique et appellent les musulmans à "sortir de leur silence"

Une douzaine d'imams d'Ile-de-France se sont recueillis devant le Bataclan, dimanche à 15h. Cette délégation était conduite par l’imam de Drancy (Seine-Saint-Denis), Hassen Chalghoumi, président de la Conférence des imams de France.

L'imam Chalghoumi, militant du dialogue entre les religions, lance un message à tous les musulmans de France : "Ces barbares n'ont rien à voir avec la civilisation humaine. Il faut que tous les musulmans sortent de leur silence pour dire : Nous, on n'a rien à voir avec ces criminels. On ne peut pas rester à distance, il faut s'engager réellement. Les prêcheurs de haine n'ont pas le droit à la parole, ce sont eux qui ramènent des catastrophes".

Ce message était déjà celui de l'imam de Bordeaux, Tareq Oubrou, hier. Au JDD, il déclarait que "les musulmans doivent aussi se manifester pour dire stop, pour dire qu’on n’accepte pas ces actions au nom de notre religion." Dans une interview à Sud-Ouest, il appelle à "tuer dans l'oeuf" le monstre du terrorisme. La réponse à de tels drame "est d'être fidèle à nos valeurs de démocratie, de dignité et de droit".

Slimane Herrag, le président du Centre Culturel Musulman de Brest, a spontanément contacté le Télégramme pour faire connaître "l'unanime condamnation" des musulmans brestois que son association regroupe.

C'est dans cette ville de Brest qu'un imam avait défrayé la chronique il y a quelque semaine en déclarant que les gens qui écoutent de la musique allaient "se transformer en porcs". L'homme a lui aussi vite réagi aux attentats, déclarant que "peu importe qui en sont les auteurs, je tiens à condamner fermement les actes barbares et abominables commis à Paris par des terroristes sans cœur. Les musulmans ne partagent absolument pas ces idées extrêmes. Mes sincères condoléances aux familles endeuillées ainsi qu’à leurs proches."

Les imams de la région du Creusot ont rappelé que "ces attaques étaient contre les vraies valeurs de l'islam". Rappelant la sourate du Coran qui interdit de tuer un innocent, ils souhaitent "qu'aucun amalgame ne soit fait" avec la religion qu'ils représentent. 

Samedi, le Conseil français du culte musulman (CFCM) avait dénoncé ces attentats :

"Devant l'horreur des tueries aveugles qui ont été perpétrées, le CFCM ainsi que l'ensemble des organisations musulmanes condamnent avec la plus grande vigueur ces attaques odieuses et abjectes. Le CFCM exprime sa profonde compassion aux familles des nombreuses victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés dont plusieurs sont dans un état grave. Devant la gravité de la situation, le CFCM appelle la Nation toute entière à l'unité et à la solidarité. Le CFCM appellent également les Musulmans de France à prier pour que la France puisse faire face à cette terrible épreuve dans le calme et dans la dignité."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !