AstraZeneca : des allergies sévères vont être ajoutées par l’Agence européenne des médicaments à la liste des possibles effets secondaires du vaccin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Des allergies sévères vont être ajoutées par l’Agence européenne des médicaments à la liste des possibles effets secondaires du vaccin AstraZeneca contre la Covid-19.
Des allergies sévères vont être ajoutées par l’Agence européenne des médicaments à la liste des possibles effets secondaires du vaccin AstraZeneca contre la Covid-19.
©JUSTIN TALLIS / AFP

Frein pour la stratégie vaccinale ?

AstraZeneca : des allergies sévères vont être ajoutées par l’Agence européenne des médicaments à la liste des possibles effets secondaires du vaccin

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a recommandé une mise à jour de la liste des effets secondaires du vaccin AstraZeneca après l’identification de cas d’allergies au Royaume-Uni.

Alors que la stratégie vaccinale s’accélère à travers de nombreux pays, le vaccin AstraZeneca a malheureusement suscité la défiance d’une partie du personnel soignant et certains pays (l’Islande, le Danemark et la Norvège) ont décidé de suspendre son utilisation suite à des suspicions de risques de formations de caillots sanguins. Des allergies sévères devraient être ajoutées à la liste des effets secondaires possibles du vaccin AstraZeneca, après des réactions de ce type identifiées au Royaume-Uni, selon des déclarations ce vendredi 12 mars de l’Agence européenne des médicaments (EMA).

Le vaccin AstraZeneca a démontré son efficacité et permet bien de diminuer de plus de 80% le risque de développer une forme sévère de la maladie, selon des informations de Franceinfo.

Le régulateur européen des médicaments a indiqué dans un communiqué avoir « recommandé une mise à jour des informations sur le produit pour inclure l’anaphylaxie et l’hypersensibilité (réactions allergiques) comme effets secondaires ».

France Bleu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !