Assistants parlementaires du MoDem : un nouveau témoignage embarrassant pour François Bayrou | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Assistants parlementaires du MoDem : un nouveau témoignage embarrassant pour François Bayrou
©DAMIEN MEYER / AFP

Révélations

Assistants parlementaires du MoDem : un nouveau témoignage embarrassant pour François Bayrou

Dans les colonnes du Canard enchaîné, Karine Aouadj, ancienne secrétaire particulière de François Bayrou, affirme qu'elle était l'assistante parlementaire locale de l'eurodéputée Marielle de Sarnez.

Fin de semaine dernière, un ancien salarié du MoDem a confessé à la justice avoir bénéficié d'un emploi fictif d'assistant parlementaire au Parlement européen auprès de Jean-Luc Bennhamias. Après avoir rédigé un courrier de signalement au parquet, il aurait ensuite transmis à la justice des informations. Il assure n'avoir jamais travaillé à Bruxelles auprès de Jean-Luc Bennhamias et être resté au siège du Parti Démocrate. Le parquet de Paris a donc annoncé l'ouverture d'une enquête préliminaire dans l'affaire des assistants parlementaires du parti centriste. De son côté, le président du MoDem, François Bayrou, dément toutes ces accusations qu'il juge politique plus que judiciaire. Pourtant, dans Le Canard enchaîné à paraître demain, un autre témoignage vient enfoncer cette défense.

Karine Aouadj, ancienne secrétaire particulière de François Bayrou, explique dans les colonnes de l'hebdomadaire qu'en 2014 elle était l'assistante parlementaire locale de l'eurodéputée Marielle de Sarnez, à temps partiel.  C'est donc le Parlement européen qui lui versait la moitié, puis le tiers de son salaire. Le seul hic, selon ses proches, "elle était la collaboratrice personnelle de François Bayrou depuis une dizaine d'années". "Il lui arrivait de prendre des billets de train et d'avion. Mais elle n'a jamais travaillé pour l'Europe", indique son entourage. Selon le Canard enchaîné, Karine Aouadj attendrait une convocation de la police pour apporter des éléments sur sa situation.

Interrogée par le Canard enchaîné, Marielle de Sarnez explique, de son côté, qu'à l'époque, "le MoDem traversait le désert". "Karine faisait mon secrétariat et mes déplacements. François ne l'occupait pas plus de deux jours par semaine", précise-t-elle. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !