Assemblée nationale : les députés votent la suppression de la redevance audiovisuelle en première lecture | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Les députés ont validé la suppression de la redevance qui finance l'audiovisuel public, dans le cadre du projet de loi de finances rectificative.
Les députés ont validé la suppression de la redevance qui finance l'audiovisuel public, dans le cadre du projet de loi de finances rectificative.
©Christophe ARCHAMBAULT / AFP

PLFR

Assemblée nationale : les députés votent la suppression de la redevance audiovisuelle en première lecture

L’Assemblée nationale a voté en première lecture la suppression de la redevance, malgré l'opposition des députés de la Nupes.

Les députés ont validé, ce samedi 23 juillet, la suppression de la redevance qui finance l'audiovisuel public, dans le cadre du projet de loi de finances rectificative. Le vote a été validé par 170 voix contre 57, lors de l'examen en première lecture du projet de loi de finances rectificative pour 2022.

Afin de compenser le manque à gagner pour les groupes de l'audiovisuel public, les députés ont prévu un prélèvement d’une fraction de TVA.

La suppression de la redevance était l’une des promesses d’Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle. L'exécutif indique que la suppression de cet impôt rendra du pouvoir d'achat à hauteur de 138 euros par an à près de 23 millions de foyers redevables.

« Nous assumons de vouloir supprimer des impôts qui pèsent sur les Français. Nous sommes très attachés à notre audiovisuel public », a indiqué Gabriel Attal, le ministre des Comptes publics. Il a précisé que cette mesure ne mettrait pas en danger l'indépendance de l'audiovisuel public.

Les députés de la Nupes, opposés à la mesure, dénoncent « une mesure démagogique et dangereuse ».

Selon Clémentine Autain, « la démocratie a besoin d'un service public audiovisuel fort, réformé, avec un financement plus juste et garantissant de l'indépendance ».

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !