Assassinat de Kim-Jong nam : le demi-frère de Kim Jong-un informait la CIA | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Assassinat de Kim-Jong nam : le demi-frère de Kim Jong-un informait la CIA
©TOSHIFUMI KITAMURA / AFP

Révélations

Assassinat de Kim-Jong nam : le demi-frère de Kim Jong-un informait la CIA

Des anciens agents américains ont dévoilé au Wall Street Journal que Kim Jong-nam avait informé plusieurs services de renseignement étrangers sur la Corée du Nord. Kim Jong-nam, le demi-frère de Kim Jong-un, a été assassiné en février 2017.

Le Wall Street Journal vient de révéler ce mardi que Kim Jong-nam, le demi-frère du dictateur nord-coréen Kim Jong-un, était en réalité lié à la CIA. 

Des anciens agents américains viennent de confier au Wall Street Journal que Kim Jong-nam aurait fourni des renseignements précieux sur le régime nord-coréen. Il aurait envoyé des informations à différents grands services d'espionnage. 

Lors de l'assassinat de Kim Jong-nam, les autorités malaisiennes et la police avaient déjà suggéré des liens entre le demi-frère du dictateur nord-coréen et les services américains. Des images de caméras de sécurité d'un hôtel le montraient avec des Occidentaux, présentés par Kuala Lumpur comme des hommes de la CIA. Selon les enquêteurs, Kim-Jong nam aurait été rémunéré pour son témoignage et ses informations sur le régime nord-coréen. 

Selon l’informateur du Wall Street Journal, Kim Jong-nam se serait rendu en Malaisie en février 2017 pour rencontrer son contact à la CIA, même si ce n’était peut-être pas le seul but de son voyage. Kim Jong-nam adorait le jeu également. Il faisait régulièrement la tournée des casinos dans la région de Macao.

D'après le Wall Street Journal, ce statut particulier et ces liens supposés avec la CIA auraient pu contribuer à pousser Pyongyang à commanditer un projet d'élimination. Son assassinat aurait été approuvé par Kim Jong-un.

Kim Jong-nam est tombé en disgrâce dans les années 1990.  Kim Jong-nam s'est réfugié à l'étranger alors qu'il n'était qu'un enfant. Kim Jong-un et Kim Jong-nam n'avaient pas la même mère. Ils n'ont jamais été élevés ensemble.

La dimension politique de la mort de Kim Jong-nam n'a jamais été réellement mise en lumière lors du procès des deux femmes accusées de l'assassinat. Siti Aisyah et Doan Rhi Huong avaient été filmées en train de répandre un agent neurotoxique, le VX, sur Kim Jong-nam. Cette attaque s'était déroulée dans le hall de l'aéroport de Kuala Lumpur en février 2017. Kim Jong-nam est décédé quelques minutes plus tard. 

Les deux accusées avaient expliqué avoir été manipulées par des agents nord-coréens. Elles ont finalement été libérées en mars et en mai. 

Wall Street Journal

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !