Arrestations à Marseille et Strasbourg : l'un des suspects a fait allégeance à l'État islamique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Arrestations à Marseille et Strasbourg : l'un des suspects a fait allégeance à l'État islamique
©Reuters

Enquête

Arrestations à Marseille et Strasbourg : l'un des suspects a fait allégeance à l'État islamique

Âgés de 29 à 37 ans et de nationalité française, afghane et marocaine, les suspects préparaient une attaque en "région parisienne".

D'après une source proche de l'enquête, citée par l'agence Reuters, l'un des sept individus soupçonnés d'avoir organisé un projet d'attentat en France a fait allégeance à l'État islamique, dans un cahier retrouvé à son domicile par la police. 

Les membres de ce réseau ont été interpellés à Marseille et Strasbourg, dans la nuit de samedi à dimanche. Âgés de 29 à 37 ans et de nationalité française, afghane et marocaine, les suspects préparaient une attaque en "région parisienne". Ils formaient, une "cellule opérationnelle" liée à une "cellule financière" démantelée en juin dernier. De l'argent liquide, quatre pistolets, un pistolet-mitrailleur ont été saisis lors des perquisitions. Les enquêteurs sont désormais certains que deux d'entre eux se sont rendus à Chypre, avant de rejoindre la Syrie, a ajouté cette source. 

Les sept suspects ont été arrêtés au terme de huit mois d'enquête, et il faudra maintenant déterminer si leur projet était "une attaque coordonnée visant à frapper simultanément plusieurs sites sur le territoire", a précisé cette semaine le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

>>>> À lire aussi : Criminalité et terrorisme : ces poreuses frontières entre grands bandits et djihadistes

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !